Novembre 2001

Histoire du Cercle et de la Lumière
Entrée en scène des Anges Humains

De la part de Steve:
Quand je suis arrivé, la salle était pleine. Il n’y avait plus un siège vacant et certaines personnes étaient même assises sur le sol, devant ou sur les côtés de l’assemblée. En entrant dans la salle, j’ai aperçu toutes les personnes qui attendaient en fixant l’estrade. Il était évident qu’un miracle était sur le point de se produire. Je savais que j’étais censé être une partie de ce miracle mais j’étais aussi très conscient du fait que c’était leur merveilleuse attente qui était en train de créer le miracle qui devait se produire.  J’ai ressenti le plus merveilleux amour inconditionnel en remontant le long des rangées de sièges pour monter sur l’estrade où Barbara m’attendait déjà. En branchant mon microphone, j’ai regardé l’assistance et ai été stupéfait de voir tant de visages que je reconnaissais. J’ai alors su que nous avions franchi les frontières du voile.  Nous étions de retour à la Source.

Le deuxième Congrès des Cercles de Lumière s’est tenu le 16 octobre 2001 à Veldhoven, en Hollande, en présence de 800 membres de la Famille. Nous sommes très fiers de présenter le channeling en direct qui a eu lieu en ce jour extraordinaire d’amour et de lumière.

 

Très Chers, salutations de la Source :

Sentez-vous cette énergie ? Sentez-vous l’essence de qui vous êtes lorsque vous vous regardez mutuellement dans les yeux ? Sentez-vous que vous êtes ici pour une raison bien précise ? Oui, bien sûr, vous le sentez. Très chers, ce sont là les souvenirs de la Source. Vous comprenez du fond du coeur que vous avez été placés ici, exactement en ce moment et en ce lieu, pour accomplir ce que vous étiez venus faire. Vous nous regardez et vous demandez : “De quoi s’agit-il au juste ? Quelle est la signification de la vie ? Et qu’est-ce que je suis censé faire ici ?” Si seulement nous pouvions vous répondre. Si seulement nous pouvions vous faire comprendre qu’en tournant simplement à droite au lieu de tourner à gauche, vous pourriez trouver votre passion. Mais nous ne devons pas le faire, car ce serait vous ôter votre pouvoir. C’est cette recherche de votre passion qui vous permet à chacun d’expérimenter le fait d’être les créateurs que vous êtes en vérité.

Vous vous demandez pourquoi vous ne pouvez pas voir où vous allez. Vous demandez constamment pourquoi tout doit être si compliqué. Ah, que nous aimons vous voir demander cela; mais nous vous le déclarons : c’est vous-mêmes qui avez décidé d’embrouiller les choses. C’est vous qui avez écrit le scénario du Jeu et vous avez bien réussi, puisque vous ne vous r-appelez même pas qui vous êtes. C’est vous qui avez choisi de venir ici-bas, sur ce merveilleux petit Terrain de Jeux et de vous réveiller, l’esprit confus, dans une enveloppe physique. Votre intention était même d’être dans une confusion totale. Oui, nous vous le disons, vous avez réussi au-delà de vos espérances. Non ? Mais à présent, vous commencez à voir à travers le voile. Le temps passe plus rapidement. Le délai de réalisation de vos créations raccourcit sans cesse. Choisissez bien vos pensées, très chers, car en elles réside la réalité de votre avenir et vous allez l’expérimenter encore plus rapidement. Vous ne pouvez pas choisir ce qui vous vient à l’esprit parce que vous faites partie de l’Inconscient Universel et qu’un courant continuel de pensées traverse votre cerveau en permanence. Ah oui, mais vous pouvez tout-à-fait choisir les pensées que vous conserverez à l’esprit. Choisissez bien ces pensées, et choisissez uniquement les vibrations qui correspondent à votre coeur, et il n’y aura plus de guerre sur la Planète Terre. Des temps nouveaux vous attendent. Et de nouveaux défis vous sont présentés.

En vérité, les opportunités que chacun de vous rencontrera sont plus nombreuses que vous ne le pensez. Mais tenter de vous dire exactement où vous les rencontrerez et à quoi elles ressembleront, serait vous enlever votre pouvoir. Nous allons plutôt vous raconter une histoire :

L’histoire du Cercle et de la Lumière

Au commencement était le Verbe. Le Verbe était “om”, et cette vibration a été à l’origine de tout ce qui est. Lorsque le mot sacré a vibré sur la matière de l’Energie Universelle, il a créé un Cercle et ce Cercle était de l’énergie en mouvement. Puisque le Cercle était une création issue de la matière de l’Energie Universelle, ce fut un Cercle de création. La formation de ce Cercle a été le début de toute chose. Ah, c’était là un fabuleux Cercle du créateur.

Rapidement, le Cercle de matière d’Energie Universelle s’est mis à se déplacer. Il s’est mis à bondir, rebondir et rouler de tous côtés. Très vite, il s’est mis à créer, et il a créé la plus merveilleuse des merveilles que vous puissiez imaginer. Le Cercle aimait créer et a créé sans discontinuer. L’Energie Universelle avait une façon de faire fusionner les choses de telle manière que c’était comme un immense canevas sur lequel pouvait se créer tout et n’importe quoi. Le Cercle expérimenta les merveilles de la création car il était capable de tout créer et de tout faire. Tandis que le Cercle roulait et créait, il vit les visions les plus majestueuses et prit conscience des créations qu’il créait. Le Cercle aimait jouer. Parfois il se tournait sur le côté et tournoyait sur lui-même comme une pièce de monnaie sur sa tranche. Le Cercle découvrit qu’il n’y avait vraiment aucune limite qu’il ne pût franchir. Le Cercle était libre et dégagé et le Cercle était heureux.

A un certain moment, le Cercle, pour qui créer était devenu agréable, se mit à créer de très grandes choses qui montraient l’immensité de l’Energie Universelle. Il s’efforça de créer quelque chose qui dépasserait les limites de l’Energie Universelle. Il essaya tant qu’il put, mais le Cercle ne fut jamais capable de définir les limites qu’il recherchait. Plus il créait, plus il réalisait qu’il ne trouverait jamais ni début ni fin à l’Energie Universelle. Tout comme l’Energie Universelle, le Cercle prit conscience que le Cercle pouvait voir toutes choses sauf lui-même. La seule chose que le Cercle ne pouvait créer était la compréhension de lui-même. Il pouvait rouler partout où il voulait. Il pouvait voler partout où il avait envie de voler. Il pouvait bondir de tous côtés, rétrécir, se comprimer ou se dilater et pourtant il ne pouvait voir que de petites parties de lui même à la fois. Le Cercle finit par remettre en question la perfection de son existence parce qu’il comprenait qu’il ne pourrait jamais comprendre sa propre existence. Le Cercle était incapable de dire “JE SUIS”.

Le Cercle était la première dimension car c’était le premier Cercle. C’est ainsi que le Cercle décida de s’aventurer dans une autre forme. Le Cercle pensait qu’en prenant une autre forme, il serait capable de se voir lui-même et de dire “JE SUIS”. Ainsi, le Cercle passa dans la deuxième dimension. Et là, le Cercle décida de créer quelque chose qu’il n’avait encore jamais créé : il créa un autre Cercle. “Ah, ce sera facile. Je vais simplement pouvoir regarder l’autre Cercle et je pourrai voir qui je suis”, dit le Cercle. Une fois de plus, le Cercle fut déçu car il ne pouvait voir l’entier du Cercle qu’il avait créé. Il ne pouvait en voir que de petites parties. Comme son propre Cercle, le deuxième Cercle se déplaçait sans cesse dans l’énergie sans commencement ni fin. Il ne pouvait donc pas être contenu pour se réaliser ou prendre conscience de lui-même. Les paroles “JE SUIS” fuyaient le Cercle une fois de plus.

Et qu’arriva-t-il alors, demanderez-vous ? C’est ainsi que le second Cercle passa dans la deuxième dimension à l’intérieur du premier Cercle; il se tordit sur lui-même pour former la figure huit. La figure huit prit place dans le premier cercle, en position horizontale. Tandis que l’énergie du second Cercle continuait à courir à sa circonférence, elle se croisait maintenant au centre du huit. Le second Cercle tournait sur lui-même en une figure huit à l’intérieur du premier Cercle. Et, avec le premier Cercle, il y eut alors trois cercles, puisque le second Cercle était tordu en deux. Ainsi, l’expression de l’Energie Universelle se trouva donc dans la troisième dimension.

L’énergie circulant à travers le second Cercle croisait désormais l’endroit magique du centre dans la troisième dimension. Là où l’énergie se croisait, des étincelles s’échappèrent. Le premier Cercle parla avec la voix de la création : “Que la Lumière soit”, et la Lumière fut. Les étincelles qui s’échappaient étaient constituées de la même Energie Universelle que le premier Cercle; c’est pourquoi elles avaient les mêmes pouvoirs de création que le premier Cercle. Mais elles ne pouvaient pas se rappeler leurs aptitudes, car elles se voyaient elles-mêmes comme séparées dans la troisième dimension. Le Cercle à l’intérieur du Cercle était toujours en mouvement et les petites étincelles commencèrent à fuser dans toutes les directions et à créer de la Lumière. Quelle époque merveilleuse elles se mirent à vivre ! Elles ne pouvaient se voir elles-mêmes et pensaient que leur existence dans la troisième dimension était tout ce qui est. Le Cercle original pouvait maintenant voir la lumière et voir qu’il était séparé, car il avait passé par la polarité de la deuxième dimension. La Lumière commençait à se sentir totalement séparée et prononçait les mots magiques : “JE SUIS”. Le Cercle rit joyeusement lorsque la lumière prononça ces paroles. La Lumière ne pouvait prononcer ces paroles que parce qu’elle croyait qu’elle était séparée du Cercle… et le Cercle était heureux.

Le temps passant, la Lumière se mit à créer, ce que le Cercle vit avec joie. Il était tellement agréable de voir la Lumière créer toutes choses, sans pouvoir jamais voir qu’elle créait sa propre réalité. C’était si drôle, pour le Cercle, de se voir lui-même de cette manière.

La Lumière continua à créer, tandis qu’elle continuait à devenir consciente. Il ne fallut pas longtemps à la Lumière pour commencer à prendre conscience du large Cercle qui l’entourait. Elle sentit le Cercle dans son coeur plus qu’elle ne put le voir. Elle commença à accepter la réalité du Cercle bien qu’elle ne pût le voir ou le toucher, et elle se mit à lui parler. La Lumière dit : “Cher Cercle, dis-nous pourquoi nous sommes ici. Dis-nous la signification de la vie.” Le Cercle en fut amusé mais resta silencieux; il savait qu’il ne pourrait jamais expliquer à la Lumière la signification de la vie, parce que la Lumière devait d’abord créer cette signification et cette vie. Ce n’est que si la Lumière acceptait totalement ses propres pouvoirs de création qu’elle serait vraiment l’expression finie du Cercle. Le Cercle demeura silencieux pendant que le Jeu continuait… et le Cercle était heureux.

Et cela continua, et pendant que les petites étincelles de Lumière commençaient à assumer la responsabilité de leur propre Lumière, elles se mettaient à créer elles-mêmes. Elles aussi étaient comprises dans la matière de l’Energie Universelle qui faisait d’elles les mêmes créateurs que le premier Cercle. La Lumière se mit à jouer et trouva des façons de rouler, de tourbillonner et de voler, tout comme le faisait le Cercle depuis le début. Le Cercle les regarda avec joie et le Cercle fut heureux. Les petites étincelles de lumière se mirent à briller et à utiliser leur Lumière, et elles y prirent plaisir. Elles se mirent à clignoter et à jouer avec leur Lumière. Elles devinrent très imaginatives et créèrent des couleurs avec leur Lumière. Elles trouvèrent qu’elles pouvaient soit être la Lumière, soit refléter la Lumière et elles devinrent très bonnes dans les deux techniques. Bientôt elles se signalèrent les unes aux autres au moyen de leur propre Lumière, et commencèrent à comprendre que la Lumière était en fait la leur. Elles se mirent à inventer toutes sortes de jeux en créant toutes choses avec leur Lumière… et le Cercle était heureux.

Puis vint le temps où les Lumières découvrirent qu’elles ne pouvaient plus aller plus loin dans l’Energie Universelle et elles commencèrent leurs propres cercles puisque, en tant que créateurs, elles pouvaient créer leurs plus chers désirs. Elles ne savaient même pas qu’elles le faisaient, parce que les voiles de l’oubli qu’elles portaient étaient si épais qu’elles ne pouvaient voir qu’elles faisaient partie du grand Cercle. Elles étaient là, dans la troisième dimension, et elles créaient une merveilleuse galaxie de planètes dans la matière de l’Energie Universelle, dans laquelle elles pussent jouer à leurs jeux. Les Lumières créaient ce merveilleux Terrain de Jeux qui se trouve ici, et ce jeu là-bas, et elles se mirent à créer toutes sortes de jeux merveilleux pour se clignoter leurs lumières de l’une à l’autre et pour utiliser leurs Lumières. Le Cercle resta en retrait et les contempla avec stupéfaction. Et le Cercle était heureux.

Même après que plusieurs jeux eurent été créés afin que la Lumière pût se voir elle-même, les Lumières se mirent à penser qu’elles étaient tout ce qui est et le souvenir du Cercle s’évanouit. En voyant cela, le Cercle comprit alors que la réelle épreuve de la Lumière était d’être capable de se voir elle-même et de se r-appeler qu’elle faisait en fait partie du Cercle. La Lumière verrait alors toutes ses capacités de création se restaurer et le Cercle se verrait enfin complètement en tant que Lumière. C’est cette ré-union qui fut la cause de la création commune d’un Jeu particulier. Les aspects supérieurs de la Lumière se combinèrent avec le Cercle pour créer un Jeu très particulier. Le Cercle, dans sa grande sagesse, savait que la seule façon, pour la Lumière, d’accéder à son pouvoir complet était d’assumer l’entière responsabilité de sa création. C’est pourquoi un grand Jeu fut créé, avec une seule ligne directrice : le libre-arbitre devait présider en toutes choses.

Les Lumières commencèrent donc à jouer sur le Terrain de Jeux du Libre-arbitre. Elles commencèrent comme auparavant, en clignotant et s’amusant enssemble. Sauf que cette fois, elles rendirent le Jeu très difficile par l’usage d’un voile d’oubli. Non seulement les Lumières ne savaient pas qu’elles faisaient partie du Cercle, mais elles choisirent encore de se réveiller dans une totale inconscience. Au début, le Cercle pensa que le Jeu ne fonctionnerait pas comme elles l’espéraient, car l’idée du libre-arbitre conduisit les Lumières à faire quelques choix très médiocres. Et pourtant le Cercle continua à regarder le Jeu se développer et il était là, dans l’Amour, à raviver les Lumières avec son Amour chaque fois que les Lumières faiblissaient. La Lumière tirait son énergie du Cercle chaque fois qu’elle utilisait ses pouvoirs de création. La chose la plus difficile pour la Lumière était de savoir que le pouvoir de création qu’elle détenait était son propre pouvoir, car le voile lui cachait bien ce secret. Il ne fallut pas longtemps pour que les Lumières découvrent un immense secret caché : elles découvrirent que lorsque la Lumière devient terne et s’affaiblit, elle peut rapidement être régénérée en se connectant au Cercle par une quelconque expression d’amour. La Lumière fut très excitée par cette découverte. Le Cercle fut lui aussi enthousiasmé de ce développement, car cela signifiait que la lumière commençait à se r-appeler.

Les Lumières se prirent alors tellement au jeu qu’elles tombèrent dans la complaisance et que leurs pouvoirs leur échappèrent. Après de longues périodes de temps, les Lumières se mirent à créer une fascination pour l’obscurité et l’ombre. Car il n’est possible de voir la Lumière qu’en contraste avec l’obscurité, pensèrent-elles. Il y eut des périodes où elles oublièrent totalement le Cercle et s’enfermèrent complètement dans l’obscurité. Le Cercle voyait avec étonnement les Lumières jouer leur jeu. Les Lumières finirent par croire que la réalité qu’elles avaient créée était tout ce qui était. Elles crurent que ce qu’elles ne pouvaient pas voir, toucher ou ressentir n’existait pas. Elles imprimèrent même dans leurs journaux que le “Cercle était mort”. Le Cercle fut heureux de voir que la création du voile par les Lumières était si réussie. Et le Cercle était dans la joie car cela lui permettait de voir une partie de lui-même dont il n’avait même jamais rêvé… et le Cercle était heureux.

De temps à autre, deux ou trois Lumières se regardaient dans les yeux et se souvenaient vaguement qu’elles faisaient partie d’un grand Cercle. Elles demandèrent au Cercle de les protéger de l’obscuritéé et elles s’engagèrent dans l’obscurité de la peur en brillant de la plus merveilleuse Lumière. Le Cercle rayonna de fierté en regardant et en voyant que les lumières assumaient leur responsabilité. Le Cercle offrit à la Lumière de l’aider à comprendre que l’obscurité n’était qu’une illusion de la polarité et un manque de lumière. L’obscurité n’était là que pour faire partie du Jeu, pour qu’elles puissent voir leur propre Lumière et se créer un espace pour l’utiliser. Ce qui était extrêmement difficile car avec les voiles de l’oubli fermement en place, les étincelles de Lumière ne pouvaient voir leur Lumière que par réflection.

Il était très difficile aux Lumières de voir au dehors et de saisir l’image de l’ensemble. Elles espéraient se réveiller totalement inconscientes et y réussirent parfaitement. Elles étaient si inconscientes que beaucoup d’entre elles abandonnèrent leur pouvoir à l’obscurité, pensant que la réponse devait être là. Du moment que leur pouvoir de création était illimité, l’obscurité leur sembla avoir du pouvoir. Le Cercle rit aux éclats de cette création, car leurs pouvoirs étaient si étendus et le voile était si épais qu’elles avaient créé quelque chose à partir du néant. Du moment qu’elles créaient avec la Lumière mais ne pouvaient voir que c’était elles qui créaient, elles abandonnèrent leur pouvoir à l’obscurité qui, bien sûr, n’était qu’un manque de Lumière. Le Cercle fut confondu de voir que cela pouvait être aussi merveilleux et que le Jeu était si total. “Ces Lumières sont incroyablement drôles”, pensa le Cercle.

Et cela continua, car elles se mirent à créer toutes sortes de choses. Elles commencèrent même à créer des jeux à l’intérieur de jeux, qui n’avaient absolument aucune signification. Le Cercle se dit à lui-même : “Quelle imagination ! N’est-il pas extraordinaire de voir comment elles peuvent créer tout ce qu’elles touchent, tout ce qu’elles pensent et tout ce qu’elles ressentent ?” Le Cercle se mit à se voir lui-même dans la beauté de la Lumière… et le Cercle était heureux.

La Lumière continua à jouer le Jeu dans le champ de polarité car elle avait traversé les deux cercles intérieurs repliés en huit sur eux-mêmes. Les deux cercles intérieurs représentent la dualité de la deuxième dimension. En passant à travers la deuxième dimension, elle devait nécessairement se diviser ou au moins donner cette illlusion. Tout ce que la lumière voyait dans ce champ de polarité en visitant la troisième dimension était une illusion car elle se voyait séparée du Cercle alors qu’elle ne l’était pas. Elle se voyait en tant que lumière et obscurité, alors que ce n’était pas le cas. Elle se voyait comme haut et bas, comme amour et peur, comme bonne et mauvaise, comme juste ou fausse. Ce n’était pas le cas. Ce n’était qu’une illusion, nécessaire à l’expression de la Lumière. Les lumières merveilleuses, de temps à autre, avaient un aperçu de leur propre lumière lorsqu’elle leur était reflétée par une autre. Elles se sentaient alors régénérées car cela touchait leur coeur. Cela touchait l’essence de qui elles étaient. A ce moment, cela renvoyait une onde d’énergie au Cercle et le Cercle était heureux.

Le Cercle d’Energie Universelle n’a ni commencement ni fin, mais à l’intérieur du second Cercle intérieur, l’énergie doit avoir un début et une fin, faute de quoi elle ne pourrait être vue par le premier Cercle. Tous les Jeux créés par la Lumière sont limités dans le temps. Ce fut le cas du jeu de Libre-arbitre. Mais à présent, même le plus grand des espoirs du Cercle pouvait s’évanouir, car la planète du Libre-Arbitre arrivait à la fin de son temps. Même la Lumière le vit venir, car cela avait été prédit. Les Lumières se regardèrent et se dirent: “Que faire ? Où en sommes-nous ? Qui va nous sauver ?” Elles adressèrent une prière au Cercle, et le Cercle leur sourit avec amour. Elles demandèrent au Cercle d’intervenir, de les sauver et de les conduire. “Montre-nous juste le chemin”, demandèrent-elles. Le Cercle sourit et fit tout ce qu’il pouvait pour présenter à la Lumière un miroir dans lequel elle pût se contempler. Mais le voile était si épais que la Lumière ne pouvait voir que la Lumière provenait d’elle-même. Le Cercle vit que son désir le plus cher de se contempler lui-même allait prendre fin. Mais même ainsi, le Cercle était heureux.

Dans les derniers moments du Terrain de Jeux, le Cercle vit cependant que la Lumière devenait plus claire. Elle devint si claire qu’elle était sur le point de percer le voile. *Vous r-appelez-vous qui vous êtes ?” demanda le Cercle. La Lumière ne répondit pas. “Savez-vous que vous êtes en fait le Cercle ?” redemanda le Cercle, sans davantage obtenir de réponse. La Lumière s’intensifia encore mais ne comprenait toujours pas qu’elle était le Cercle. Mais le Cercle, pourtant, devint très excité parce que la Lumière devenait si lumineuse qu’elle commençait à assumer la Responsabilité de garder sa propre Lumière. La Lumière commença à se réveiller. Très lentement d’abord, une lumière se réveilla, puis une autre. Une vérité supérieure apparut sur le Terrain de Jeux, tandis que la Lumière s’éclaircissait. La peur de l’obscurité diminua et les lumières commencèrent à comprendre que tout comme le premier Cercle, pour obtenir de la Lumière, il était nécessaire d’avoir de l’obscurité. En fait, l’obscurité leur donnait la possibilité d’exprimer leur Lumière. Tout faisait partie du grand Cercle. Le Cercle s’émut alors à la possibilité que la Lumière pouvait effectivement se voir elle-même… et le Cercle était heureux.

Partout, les Lumières en vinrent à réaliser qu’elles tenaient en main leur propre destinée. D’autres Jeux même regardèrent et virent ce qui était en train de se passer. Elles commencèrent à planter des semences de Lumière et à les nourrir de Responsabilité et d’Amour. Lorsque ces semences se mirent à germer, la fin du Jeu se faisait plus proche. Aux tous derniers moments du Terrain de Jeu, la Lumière devint si brillante que le plus petit rayon de Lumière perça le voile. Le Cercle s’exalta lorsque la Lumière commença à tenir son propre pouvoir de création.

La Lumière étendit le Jeu de son propre choix. Elle apprit à améliorer ses pouvoirs de création par l’usage de la Responsabilité et de l’Amour. Elle revendiqua la responsabilité d’utiliser ses propres pouvoirs de création et apprit à s’aimer elle-même. Ce jour-là, une nouvelle Lumière apparut sur le Terrain de Jeux du Libre-arbitre, tandis que la matière-même de l’Energie Universelle commençait à se transformer. Chaque lumière, dans chaque Jeu, commença à se transformer grâce à l’éveil de la Lumière. Chacune des Lumières accéda à une vérité supérieure et ce faisant, le Terrain de Jeux du Libre-arbitre accéda à une vibration supérieure.

Il passa à travers toute la gamme des couleurs de ses propres niveaux vibratoires et se mit à en créer de nouveaux. En même temps, il écrivit de nouveaux contrats pour lui-même. Oui, il y eut des échecs. Oui, lorsque l’énergie et la vérité supérieures se mirent à s’y infiltrer, il y eut de la résistance. Il y eut cinq pas en avant et deux en arrière. Puis à nouveau cinq pas en avant et un seul en arrière. Le Cercle était heureux.

Dès lors, le Cercle lui-même intervint et envoya une idée à la Lumière, en disant : “Lumière, tu es le créateur. Tu ne comprends pas. Tu demandes toujours des informations et, en vérité, tu les tiens en ton pouvoir car tu es la Lumière de la Source. En vérité, tu es la Lumière que tu cherches. Ne la cherche pas ailleurs qu’en toi-même. Cherche-la en toi et tu trouveras au sujet de toute la création les réponses dont tu as besoin pour créer ta plus haute réalité.” Au début, la Lumière ne sut pas trop quoi penser en entendant les paroles du Cercle. Car elle avait demandé si longtemps à entendre clairement ses paroles et maintenant que les paroles venaient, elle les entendait à l’intérieur d’elle-même. “C’est donc cela, le secret du Cercle !” dit la Lumière. “Il nous parlait tout le temps mais nous ne pouvions l’entendre aussi longtemps que nous regardions autour de nous”. C’est alors que la Lumière saisit enfin une vérité supérieure importante. Elle réalisa que pour que le Cercle puisse parler à l’intérieur d’elle-même, il devait faire partie d’elle. Et la Lumière comprit ainsi qu’elle faisait en vérité partie du Cercle lui-même. Dans leur enthousiasme, les Lumières se mirent à étinceler et à jeter des éclairs de couleurs éclatantes.

Ce fut un immense enthousiasme qui s’abattit sur toute la matière de l’Energie Universelle, transformant tout sur son passage. Depuis ce jour, les Lumières se mirent à planter des semences ouvertement et librement. Les Lumières ne craignirent plus l’obscurité. Elles ne craignirent plus l’ombre en comprenant que les ombres sont en réalité des endroits où la lumière peut briller. C’est alors que la Lumière bénit même l’obscurité comme une partie intégrante d’elle-même… et le Cercle fut heureux.

De leur propre gré, les Lumières créèrent un troisième Cercle. En imitant le second Cercle, elles le tordirent sur lui-même afin qu’il formât à nouveau un huit. Cette figure huit fut également placée à l’intérieur du premier Cercle, mais dans un sens vertical. De cet acte naquit la deuxième planète du Libre-Arbitre. Et maintenant, vous avez les deux figures huit à l’intérieur du grand Cercle et si vous comptez tous les cercles, vous verrez qu’ils sont maintenant au nombre de cinq, ce qui représente la cinquième dimension où résidera la prochaine expression de la Lumière. Le Cercle s’adressa à la Lumière en ces termes : “Tu as gagné, très chère. Tu as osé dire ‘JE SUIS’ et accéder à ton pouvoir. La prochaine étape est devant toi. Tu prends maintenant le rôle de surveillante de la Lumière sur le nouveau Jeu qui commence. D’abord, tu aideras les autres Lumières à faire la transition qui les attend et puis tu deviendras la surveillante de la Lumière pour le Nouveau Jeu. Tu as fait passer ton propre Jeu à un niveau supérieur. Ne crains rien et r-appelle-toi que l’obscurité est véritablement une occasion pour la Lumière de briller.” Ayant dit, le Cercle sourit… et le Cercle était heureux.

_______________________________________

Comprenez-vous la nature de cette histoire, très chers ? Comprenez-vous que vous êtes en train de traverser le pont de la quatrième dimension et d’accéder à la cinquième juste en ce moment ? Comprenez-vous que vous êtes la Lumière que vous cherchiez autour de vous ? Comprenez-vous que vous êtes le Cercle et la Lumière ? Si vous comprenez cela, vous comprenez que vous allez écrire ce qui doit arriver par la suite. Il n’y a pas de grand plan sur le Terrain de Jeux du Libre-arbitre puisque vous ne l’avez pas encore écrit.

Voilà ce que vous êtes venus faire ici-bas. En vérité, vous êtes juste sur le point d’accéder à la réalité de la cinquième dimension. Vous êtes les éclaireurs car vous êtes arrivés les premiers. Vous allez aider les autres à passer. Il faut de la confiance pour traverser le pont de la quatrième vers la cinquième dimension. Cela demande du courage. Cela demande de savoir que tout ira bien. Vous pouvez vous aider mutuellement. Ne demandez pas au Cercle de vous aider car vous êtes le Cercle. Vous êtes la Lumière. Soyez responsables de votre Lumière et de votre passion. Découvrez une petite parcelle de cette passion et portez-la toujours fièrement. Augmentez votre Lumière avec de la Responsabilité et de l’Amour. Regardez autour de vous, car lorsque deux ou trois sont réunis et créent leurs propres Cercles de Lumière, la magie se produit. Nous vous le disons, vous êtes le Cercle. Vous êtes la Lumière.

Chacun de vous est une étincelle de Lumière. Tout ce que nous vous demandons de faire, c’est de voir la Lumière pour ce qu’elle est et d’assumer la resposnabilité de vos propres créations et de votre propre Lumière. Trouvez votre passion et votre Lumière brillera de tous ses feux. N’essayez pas de guérir le monde. N’essayez pas de changer ce qui est. Permettez aux choses d’avancer et de reculer s’il le faut. Elevez fermement votre Lumière. Faites-la briller et rayonner vos couleurs. Exprimez-la et ayez le courage d’être la Lumière dans toute sa splendeur. Car c’est en cela que réside votre véritable pouvoir, très chers. Vous êtes en train de devenir des Anges Humains. Votre prochain rôle sera d’aider autrui à traverser et à assumer la responsabilité de leur propre accession à leur pouvoir et à leur créativité. Très rapidement vous deviendrez les Anges de la seconde planète du Libre-arbitre car ces choses sont déjà en cours. Le symbole que nous vous avons montré n’est pas nouveau. Il a été de tout temps sur votre Terrain de jeux, dans l’attente que vous preniez votre pouvoir en mains. C’est le signe de l’Ange Humain et il représente la Lumière dans la cinquième dimension.

L’histoire du Cercle et de la Lumière ne finit pas ici car vous êtes en ce moment en train d’en écrire les chapitres suivants. Nous vous le répétons, nous avons été ici avec vous il y a une année et nous vous avons dit que vous n’étiez plus la seule planète du Libre-arbitre. Maintenant, il y en a une autre. Vous êtes nombreux à nous demander : “Qu’est-ce que cela signifie ? A quoi ressemble-t-elle ? Est-elle loin dans les étoiles ? Est-elle dans une phase embryonnaire ? Est-elle peuplée d’humains ? Ou d’extra-terrestres ?” Nous aimons vos questions car elles dénotent une imagination débordante. R-appelez-vous que la Lumière que vous rayonnez est la Lumière de la Source. Transmettez-vous mutuellement cette Lumière et celui qui demandera la recevra. Partagez-la. Tenez-la fièrement et élevez-la et il n’y aura plus d’ombre sur la planète Terre.

Vous avez ouvert la porte pour que puissent filtrer la nouvelle Lumière et l’énergie mélangée mâle / femelle de l’Energie de Cristal. Vous l’avez fait de votre propre choix. C’est vous qui avez créé cela. Etes-vous surpris que certains y résistent ? Cela vous surprend-il que certains soient tellement ancrés dans leur réalité qu’ils ne voient pas venir cela ? Cela vous surprend-il qu’ils prennent des mesures drastiques parce qu’ils ont peur ? Elevez votre Lumière, très chers, chacun d’entre vous. Vous n’avez pas à réparer ce qui n’est pas brisé. R-appelez-vous que l’obscurité est une occasion de faire briller la Lumière. Prenez les mains de la personne qui est à côté de vous et transmettez-lui votre Lumière. Créez vos propres Cercles de Lumière. R-appelez-vous que toute la Lumière est à l’intérieur du premier Cercle et qu’en conséquence, elle est en Unité avec tout ce qui est. Honorez l’Unité en chacun de vous et vous honorerez la Lumière toute entière.

C’est vous qui êtes les créateurs, très chers. Gardez le signe de l’Ange Humain dans votre coeur. Ne lui abandonnez pas votre pouvoir, mais utilisez-le plutôt pour vous r-appeler qui vous êtes. Nous vous le disons, ce n’est qu’un entraînement pour ce que vous êtes venus faire. Vous serez les anges de la seconde planète du Libre-arbitre. Les choses vont se déclencher car maintenant, vous connaissez une partie de la vérité fondamentale. A présent, vous savez comment cela fonctionne. Vous vous adressez aux anges et vous demandez à l’Archange Michael de vous protéger et au royaume angélique et à toute la divine famile de la Lumière de vous venir en aide. Nous vous le répétons, nous sommes toujours là pour vous. De même, vous serez toujours là pour ceux que vous protégerez. Votre tâche la plus importante en tant qu’Anges sera de refléter la Lumière en vous-mêmes sans prendre le pouvoir de ceux que vous protégerez. En apprenant à le faire, vous commencerez à refléter la Lumière de la manificence de la seconde planète du Libre-arbitre.

Surveillez le signe huit zéro huit. C’est le signe de l’Ange Humain qui va maintenant commencer à activer votre ADN. Tenez-en compte si vous le souhaitez.

Il vous est difficile de comprendre que même dans l’obscurité, le Cercle est heureux. Imitez ce bonheur, très chers. Ne laissez pas les événements de votre planète, dans votre Jeu du Libre-arbitre ternir votre Lumière. Soyez les créateurs que vous êtes. Sachez que vous êtes aimés au-delà de vos espoirs les plus fous, car vous êtes Le Cercle et la Lumière.

C’est avec le plus grand honneur que nous, les anges du Ciel, nous asseyons aux pieds des Lumières du Terrain de Jeux du Libre-arbitre. Nous vous demandons de vous élever les uns les autres, de vous traiter mutuellement avec respect et de bien jour ensemble dans la Lumière.
Et il en est ainsi.
le Groupe

 

Si vous souhaitez trouver d’autres Cercles de Lumière, cliquez ici.

En ce commencement de saison estivale et particulièrement cette année, nous avons des quantités d’occasions de rayonner notre Lumière. Merci d’être ici maintenant.

Espavo!

Bons baisers et encouragements amicaux
Le Gardien de la Flamme

 

~Méditation des Phares de Lumière ~
Note: La méditation des Phares de Lumière de ce mois est écrite par ma partenaire en Amour et en travail de Lumière, Barbara Rother. Ceux qui ont assisté à un séminaire savent qu’elle représente une grande partie de ce travail. Barbara sera heureuse de recevoir vos commentaires à l’adresse:angel@espavo.org.

De Barbara Rother

Cette partie est dédiée aux Groupes des Cercles de Lumière du monde entier.

Réunis, nous permettons à la Lumière de croître. A chaque respiration, célébrez la lumière de cette nouvelle journée. A chaque expiration, expirez l’obscurité qui n’est qu’absence de lumière. Créez cette lumière en ce moment-même. Visualisez la lumière. Sentez l’éclat chaleureux et guérisseur de cette énergie. La lumière, qui tourbillonne, entourant tout ce qui est, devient le cercle de Lumière. A chaque tour, la lumière s’accroît. Elle ose briller. Elle transmet à toute chose qu’elle atteint la paix de son centre.

Le cercle tourbillonne toujours à travers la vie, même s’il le fait lentement. Il commence d’abord en éclairant faiblement son parcours à travers la vie quotidienne. Il brille mais ne permet pas à son abondance d’étincelles de se montrer. Puis un autre cercle s’approche de vous et dit : “Tu es si complet dans ton cercle. Ton éclat illumine et ton aura est électrisante. Lorsque tu touches un autre cercle, des étincelles s’échappent et il se crée une connexion qui les stimule à rayonner aussi. Ne vois-tu pas ta propre lumière et ton propre pouvoir ? Permets que je sois ton miroir afn de refléter ta propre magnificence. Tu stimules d’autres cercles à créer avec leurs propres pensées le pouvoir d’illuminer leurs propres cercles.”

Sentez maintenant l’excitation que provoquent deux cercles qui se rencontrent, semblable au sentiment qui vous anime lorsque vous rencontrez d’autres personnes dont vous partagez les idées dans vos Cercles de Lumière. Sentez votre passion se réveiller. Soyez votre passion. Sentez-vous libre de la transmettre à ceux qui vous entourent, et de les encourager à rayonner leur propre lumière. Vous sentez que vous osez rayonner votre lumière de manière permanente. Vous n’êtes plus effrayé par ce que pourraient penser les autres. Vous êtes fiers d’être la lumière, éclairant le chemin à autrui. Tout le monde vous verra rayonner tout au long de votre vie. Voyez-vous sauter dans un autre cercle, qui brille mais pas autant que le vôtre. En vous touchant mutuellement et en vous transmettant la lumière, vos deux lumières brilleront davantage. Au lieu de deux cercles de lumière séparés, vous devenez une partie du tout. Votre cercle n’est plus séparé du cercle complet de Dieu. Vous êtes Dieu. Unis aux autres cercles, vous formez le cercle total et complet de l’être supérieur. Chaque cercle que vous contactez augmente l’éclat en expansion infinie du cercle de Lumière infini.

Et vous vous trouvez à attendre impatiemment de rencontrer d’autres cercles tout au long de votre chemin. Sentez l’éclat chaleureux de cette lumière rayonner de l’intérieur vers tout ce qui est au-delà de votre cercle personnel. Sachez que cet éclat intérieur s’étend pour se connecter à tous les cercles que vous touchez dans votre vie. Osez être le Cercle de Lumière. R-appelez vous qui vous êtes. Sentez l’importance d’être ici pour vous relier à autrui. Abandonnez tout ce qui vous a empêché de briller. Conservez votre attitude mentale constructive et vivez sans jugement, mais avec amour et compréhension. En continuant à traverser la vie, répandez votre lumière sur tous ceux que vous touchez. Avec une parole aimable, un sourire chaleureux, permettez à tous de sentir votre énergie cordiale. Soyez confiant en votre pouvoir de changer les choses en ce monde. Soyez votre propre cercle individuel, rayonnant votre lumière. Reliez-vous au grand cercle du monde. Nous sommes Un. En continuant votre route, il se pourrait que vous vous écorchiez. Soyez fort. Surmontez ces moments en restant au centre de votre cercle. Il se pourrait aussi que vous rencontriez parfois des gens qui semblent menacer la facilité de votre route. Sachez que ce ne sont que des leçons. Accueillez ces défis pour la croissance qu’ils représentent pour vous.

Vous savez que dans le passé vous avez dû vivre des périodes de croissance avant d’apprendre à être dans votre pleine lumière. Ceux qui vous défient ne font que rouler sur leur propre cercle et ne comprennent pas encore la pleine lumière. Comprenez le chemin des autres. Sachez que chaque pierre que vous trouvez sur votre chemin vous apprend quelque chose. Gardez votre altitude en aidant les autres cercles. Vous pouvez leur offrir un moyen de se connecter à la lumière, mais c’est à eux qu’il appartient de se connecter. Baignez-vous dans votre propre lumière.

Les délicieuses leçons que continue à expérimenter votre cercle construisent votre confiance. Cette confiance fait briller votre cercle encore davantage. Sentez l’éclat du centre même de votre cercle. Il commence dans ce centre et de là, rayonne vers l’extérieur, vers tous ceux qui croisent votre chemin. Répandez votre lumière. Soyez la lumière. Ils verrons le cercle de lumière éclatant que vous aurez créé. Ils vous demanderont comment créer leur propre cercle. Unissez-vous à ceux qui ont les mêmes idées que vous. Et reflétez vos lumières mutuelles. La lumière deviendra un cercle doré. Soyez des cercles de lumière, d’abord individuellement, puis en unissant vos cercles. Le cercle est la lumière. En nous unissant, nous sommes un.

et il en est ainsi.

 

Copyright 1999-2013 Steve Rother.
Cette information peut être librement diffusée, totalement ou en partie, à condition de l’être gratuitement et que cette note y soit incluse. En utilisant une version partielle ou éditée de ce matériel, veuillez s’il vous plaît établir clairement qu’il s’agit d’une version éditée et renvoyer le lecteur à la version complète originale à l’adresse suivante: http://www.espavo.org/beacons/index.shtml. D’autres informations de Steve Rother et du Groupe peuvent être trouvées sur le site web: http://www.espavo.org ou chez Lightworker, au numéro de tél. USA (858) 748 5837. Lightworker est une organisation à but non lucratif, dont le but est de diffuser la Lumière. Si cette information trouve un écho en vous et si vous souhaitez en savoir davantage sur Steve et le Groupe, vous pouvez le faire à l’adresse suivante:
http://www.espavo.org/beacons/index.shtml ou http://www.espavo.org