Mars 2001

L’histoire de M. Mike
et du Vélo Magique

De la part de Steve. . .

Les Travailleurs de lumière se sentent globalement en perte de connexion et ne sont pas certains de la raison. Nous savons, d’une certaine manière, que c’est bien ainsi, mais, l’aide à laquelle nous étions habitués semble maintenant être un pas derrière. Au fur et à mesure que nous nous dirigeons vers un état vibratoire plus élevé, nous voyons que notre relation avec ces guides, change. Notre propre connexion avec notre Soi Supérieur devient de plus en plus forte et nos guides se retirent quelque peu, afin que nous puissions prendre en main ce pouvoir.

Au mois d’août dernier, le Groupe a parlé de l’intégration de l’esprit, en racontant l’histoire d’Ana et de l’oiseau. Maintenant, que nous commençons à nous habituer à notre guide intérieur, voici qu’arrive une vague d’énergie apportant un pouvoir jamais vu auparavant, sur la planète Terre. Certains intégreront ce pouvoir sans aucun effort, tandis que d’autres trouveront cette transition très difficile. Mais, en fait, ce ne sera pas un problème, car nous nous ajusterons tous à cette nouvelle énergie. Cependant, durant cette transition, la nature et la raison de ce changement créeront beaucoup de confusion.

Dans ce channelling, ayant eu lieu durant un colloque sur la Maîtrise du Soi à Attleboro, Massachussett, le Groupe partage son point de vue sur les situations étranges que nous vivons maintenant. Nous écouterons ici l’histoire de Mike, qui illustre bien que l’évolution dont nous rêvons, peut apporter la confusion, lorsqu’elle commence à se manifester.

Le Groupe parle à plusieurs personnes, avec les mêmes mots. Ils le font par des codes, des répétitions numériques, des motifs, des sons vibratoires et par leur étrange utilisation de la langue anglaise. Au fur et à mesure que je transmettais ce message, je me rendais de plus en plus compte, que l’histoire de M. Mike contenait une très grande quantité de codes. Ne vous en inquiétez pas, ce n’est que leur façon de parler à une multitude de gens, en utilisant les mêmes mots. Voyez par vous-mêmes si ces mots trouvent un écho en vous.

 

Salutations du Home :

Nous vous aimons. En jetant un regard dans cette pièce, nous voyons notre famille spirituelle. Cela vous étonne-t-il d’entendre que vous faites partie de notre famille ? Vous nous avez appelé souvent et nous avons toujours répondu. Vous rendez-vous compte que vous avez créé cette sphère d’énergie qui est sur le point de changer tout ce qui est ? Vous vous regardez et vous pensez que vous êtes seuls. Vous vous regardez et vous pensez que vous êtes peu nombreux. Certains d’entre vous se demandent : ” Pourquoi suis-je ici ? Pourquoi suis-je dans cet étrange endroit ?” Nous vous disons que vos noms étaient inscrits sur vos chaises bien avant que vous n’arriviez ici. Soyez bénis pour avoir entendu l’appel, car c’était votre choix. Merci d’avoir le courage d’écouter votre coeur, car vous êtes ceux qui ont mis tout ceci en action. Vous êtes ceux qui ont placé l’action derrière les mots. Notre volonté est forte, mais, nous vous disons que, malgré toutes les forces présentes de notre côté du voile, il ne nous est pas possible de faire le pas que votre action apportera au monde. Les anges créent, en reflétant la magnificence des humains. Il y a des moments où nous sommes très près de vous, vous insufflant des idées. Cependant, nous vous disons que vous êtes les magiciens. Vous êtes ceux qui détiennent le pouvoir magique de création, au-delà même de votre compréhension. Premièrement, avec vos pensées, qui sont ensuite suivies de vos actions. Ah ! Mais vous savez déjà ceci, car vous commencer à vous rappeler. Vous êtes ceux qui ont mis ceci en action, par votre volonté déterminée et par vos actions. Nous sommes très fiers d’être les témoins de cette évolution.

Étirer les bulles biologiques
Nous désirons vous parler aujourd’hui du changement de l’énergie, car il a effectivement eu lieu. Tout le monde l’a ressenti. Nous vous disons maintenant que le niveau du jeu a augmenté, et vous serez bientôt à un niveau dimensionnel beaucoup plus près de l’esprit. Vous avez travaillé avec acharnement depuis plusieurs années, pour atteindre ce niveau. Votre biologie a passé par de nombreux ajustements et continuera ainsi, car c’est le plus dense de vos corps. C’est la partie la plus physique de vous, celle des trois dimensions. Ce corps fait du bon travail. Félicitez-vous. Félicitez votre corps. Honorez votre biologie, car ces bulles biologiques n’étaient pas supposées vous amener si loin, puisque vous ne deviez pas être ici, et vous y êtes. Maintenant, vous commencez à étendre vos ailes. Vous devenez maintenant des anges humains. Quelle joie ! Quelle sensation ! Nous espérons que vous avez autant de joie que nous.

Jouer aux guides angéliques
( Dans la section suivante, et tout au long du message, le Groupe fait allusion à un exercice que nous avons fait durant le colloque sur la Maîtrise du Soi. Vous trouverez cet exercice immédiatement après le message du Groupe, intitulé “Le reste de l’histoire”. )

Vous avez joué aux guides aujourd’hui et vous connaissez maintenant la frustration ressentie de notre côté du voile, car nous vous parlons souvent. Nous vous touchons. Nous caressons vos joues. Nous vous étreignons, avec nos ailes grandes ouvertes et tout ce que vous ressentez, quelques fois, ce n’est que le hérissement de vos poils sur les bras. Nous sommes là, constamment et nous murmurons à vos oreilles. “Nous sommes là. Nous sommes là. Nous sommes là.” Écoutez attentivement, mais pas avec vos oreilles. Écoutez avec votre coeur, car c’est à lui que nous parlons. Nous aimons tellement ces moments où nous sommes capables de jouer avec les vibrations que vos oreilles saisissent, puisque c’est ainsi que vous êtes habitués d’entendre.

Entrer dans votre pouvoir
Il y a eu beaucoup de changements. Vous le ressentez à plusieurs niveaux dimensionnels. Et il y en aura encore plus dans les mois qui viennent, car les changements arrivent selon la façon qu’ont les humains de ré-agir à leur environnement. En temps voulu, ces changements atteindront tous et chacun d’entre vous. Il y aura des gens qui intégreront facilement leur prise de pouvoir, d’autres, non. Certains créeront immédiatement leur réalité s’accordant leurs plus hauts désirs, comme par magie, en un clin d’oeil. Alors que d’autres s’efforceront d’avancer et ils verront que leur planification ne rencontre que résistance et obstacle. Ne jugez aucun de ces scénarios, car cela empêcherait votre propre croissance. Permettez-nous de vous rappeler que la Compétition Spirituelle a été la cause première de la destruction de l’Atlantide. Ceux qui rencontrent le plus d’obstacles sont ceux qui sont au coeur de leur leçon. Ce sont des personnes qui ont choisi de rester longtemps après que leur contrat soit terminé et leur transformation ouvrira d’immenses portes à tous les êtres de la planète.

Une des leçon de vie des plus difficiles est de se transformer à partir d’une perspective où on affronte de la résistance, vers une perspective d’action et de responsabilité. Tendez-leur la main, ne serait-ce que pour les stabiliser et les encourager, non pas pour les soutenir, car ils n’ont pas besoin de soutien. Vous portez tous à l’intérieur de vous, la semence du grand pouvoir, que vous appelez Dieu. Car, vous n’êtes pas une partie de Dieu, vous êtes Dieu tout entier et vous portez en vous ce pouvoir de création, même en étant assis ici, dans cette pièce.

Accepter vos nouveaux pouvoirs – Plus aucun secret
Ah ! Le voile est tellement efficace ! Il y aura un temps où vous serez de l’autre côté de ce voile et vous serez au Home et vous rirez et vous blaguerez à ce propos. “N’est-ce pas étonnant de voir que, toi et moi, nous étions là, à nous quereller et que nous étions incapables de nous re-souvenir qui nous sommes ? N’était-ce pas amusant ?” Présentement, peut-être que vous ne trouvez pas cela amusant, mais vous vous re-souviendrez de ce temps comme étant amusant, puisque c’est le jeu que vous aviez écrit. Et, dans ces moments où vous êtes seul, où vous ne pouvez voir où vous êtes, où vous pensez être abandonné, nous sommes assis près de vous, vous entourant de nos bras, vous entourant de notre amour, mais sans que vous le ressentiez. Sachez que nous sommes là, vous enlaçant, murmurant à vos oreilles que nous sommes là. Nous sommes là, avec vous, ressentant ce que vous ressentez. Et, si nous arrivons à vous toucher, ne serait-ce qu’un peu, vous vous souviendrez de ce toucher. Vous porterez ce toucher en vous, pour toujours, car, dans ce simple toucher, vous vous serez souvenu du Home. Vous partagerez alors cette étincelle dans vos yeux chaque fois que vous sourirez, vos dents étincelleront, la lumière brillera dans vos yeux et vous toucherez, à ce moment-là, quelqu’un d’autre, car vous serez alors des anges humains. Vous apprenez maintenant à porter ce pouvoir en vous-mêmes et c’est une étape difficile pour l’être humain. Vous faites du bon travail. Soyez indulgent avec vous-mêmes. Donnez-vous une petite tape sur l’épaule de temps en temps. Donnez-vous le droit à l’erreur et apprenez à porter ce nouveau pouvoir. Permettez-vous d’être humain, car, c’est par cette qualité humaine que s’exprime, de la manière la plus sublime, la partie limitée du Créateur Infini. C’est ce que vous êtes et vous commencez à avoir accès au pouvoir qui vous revient comme droit d’origine. Vous commencez à partager l’esprit de l’Unité. Il n’existe plus de secret dans l’Unité. Souvent, vous tendez la main aux autres, mais ne prenez pas la responsabilité de leur bonheur, ni de leur joie, ni de leurs actions Cette responsabilité reflète la vraie nature de leur pouvoir. Stimulez ce pouvoir chez les autres et ne leur prenez plus.

Voici venu le temps de l’action. Vous devez maintenant vivre vos passions, puisque vous le faites si bien et que vous les ressentez depuis tant d’années. Plusieurs d’entre vous avez retenu cette énergie depuis très longtemps, dans l’attente de ce jour. Eh ! Bien ! Devinez ? C’est le moment. Vous n’avez plus besoin d’attendre. Vous l’avez créé. C’est pourquoi vous avez ressenti cet appel et nous sommes honorés d’être en présence de ceux qui ont changé les règles du jeu. Vous êtes ceux qui l’ont fait, pas nous. Il n’y a qu’un règlement sur le tableau de jeu du libre arbitre : ” En toute chose, il y aura libre choix.” Vous pouvez choisir de vous cacher, ou de chercher les autres, ou de ne pas jouer du tout. Vous pouvez choisir de vous percevoir comme un être limité, qui ne peut aller plus loin. Ou, de vous percevoir comme étant quelqu’un qui a besoin de l’aide extérieure pour être complet. Nous vous disons que la façon la plus facile de franchir cette étape est d’offrir votre aide, de manière responsable, à ceux qui ont une leçon similaire à apprendre. C’était le but de votre entraînement. Vous êtes un ange humain et il y aura des moments où vous entrerez dans la vie des gens et vous ne les toucherez qu’un bref moment. Et, il y aura d’autres fois, où vous entrerez dans la vie des gens, et vous passerez des années près d’eux, et vous serez comme un miroir, pour les aider à apprendre telle ou telle leçon.

Vous décidez de rester ?… Alors…
Vous auriez pu décider de retourner au Home. Ah ! Mais, vous avez choisi de rester et vous avez récemment subi un changement de vibrations et vous vous êtes alors ajustés au fait que, peut-être, vous n’étiez pas sur le chemin du Home. Vous en aviez pourtant tellement envie. Ah ! Mais, l’excitation prend le dessus maintenant que vous voyez qu’il y a du travail à faire ! Il y a des choses à être, des choses à faire, des gens à aider et des vies à toucher. Il y a de l’espace à créer, car vous êtes les maîtres guérisseurs; lorsque vous créez l’espace dont les gens ont besoin pour se sentir à l’aise dans leur auto-guérison et leur auto-transformation, vous êtes alors devant votre vraie passion. Chers amis, vous vivez vraiment votre passion et votre joie lorsque vous créez cet espace. Appliquez-vous. Vous aidez la Lumière, et la Lumière que vous distribuez sera reflétée durant des siècles. Votre propre biologie passe par des changements qui vous amèneront à une ré-évolution, car votre rajeunissement a débuté. Durant ces moments où vous êtes assis, ici, dans cette pièce, vous ne vieillissez pas. Vous êtes des êtres tellement puissants. Si nous pouvions entrouvrir le voile, un tout petit moment, vous comprendriez. Ah ! Mais, si nous le faisions, vous vous rendriez probablement tout de suite au Home, alors, nous ne le ferons pas. Au lieu de cela, nous vous donnerons simplement un aperçu de qui vous êtes, selon notre perspective. Nous aimerions partager cet aperçu, par le biais de l’histoire de M. Mike.

L’Histoire de M. Mike
 L’histoire débute avec un garçon de quatre ans, prénommé Michael. Un jeune garçon très puissant, car il sait qui il est. Ne tentez pas d’utiliser la culpabilité avec M. Mike, car ça ne marchera pas. Il voit au-delà de l’illusion du “contrôle par culpabilité”. Mike est ici pour apprendre dans cette troisième dimension, Mike est ici pour aider à faire changer les choses. À quatre ans, Mike reçut un cadeau : une bicyclette. Ce n’était pas un cadeau approprié à ce moment-là, car il n’était pas encore assez grand pour l’utiliser, puisque c’était presqu’une bicyclette d’adulte. Mais elle brillait et elle était toute neuve, et puis, elle avait des banderoles colorées au bout des poignées… plus quelques autres petits accessoires. Le père de Mike lui dit : ” Mike, nous allons remiser cette bicyclette sur un des chevrons du garage, jusqu’à ce que tu sois assez grand pour t’en servir.” Mike répondit :” S’il-te-plaît, ne fais pas ça. C’est ma bicyclette. Je la veux. ” Son père finit par acquiescer, à contrecoeur. La bicyclette fut donc installée dans un coin du garage. Elle avait fière allure, ainsi appuyée sur son support. Mike allait jouer tous les jours avec sa bicyclette, même s’il n’était pas assez grand pour rejoindre les pédales. Sa mère lui installa même un petit tabouret et il s’installait sur sa bicyclette, durant des heures et il rêvait. L’imagination de Mike l’amenait dans des contrées éloignées et lui faisait faire des voyages merveilleux, sur cette bicyclette magique. Mike aimait cette bicyclette, même s’il ne pouvait pas encore s’appuyer sur les pédales. Ils firent tous deux plusieurs voyages. Les parents de Mike étaient quelquefois inquiets de voir qu’il passait tant de temps dans le garage. Mike passait effectivement des heures, seul avec sa bicyclette, dans le garage, laissant son imagination lui apporter des visions magnifiques du monde. Mike était un enfant plein d’imagination.

Un jour, au coeur de l’été, Mike jouait avec sa bicyclette dans le garage, lorsqu’il se rendit compte que ses pieds pouvaient atteindre les pédales pour la première fois Au moment même où il fit cette découverte, il entendit une voix, venant de la porte ouverte du garage. “Êtes-vous M. Mike ?” dit la voix. Mike regarda autour de lui et dit :” Mon nom est Mike, oui. ” Alors, un homme âgé s’avança et se tint en face de Mike et lui dit :” Je suis ton voisin. Je t’ai entendu jouer. Je t’ai entendu t’amuser, je t’ai entendu faire des bruits de sirène et de cloches et parler à tes amis imaginaires, depuis quelque temps déjà. Et j’ai décidé, puisque moi aussi, je passe beaucoup de temps dans mon garage, de venir ici et de te rencontrer. Je m’appelle Henry Danman et je suis ton voisin. Je suis ton ami.” Mike était un peu perplexe, car il était à ce moment dans son monde imaginaire.. Pour un moment, il sortit de son monde imaginaire, descendit sur son tabouret et se dirigea vers M. Danman. Tendant la main vers le vieil homme, Mike dit :” M. Danman, je suis votre voisin et je suis heureux de vous rencontrer.” À ce moment-là, le sourire de M. Danman étincela et Mike fut changé pour toujours. Ébranlé, Mike se tenait là, à regarder cet homme, sans savoir quoi dire, Il ne savait pas ce qu’il ressentait. Il ne savait pas ce qui se passait. Henry Danman sourit, serra la main du garçon et dit :” Tu peux m’appeler Henry.” Mike lui répliqua :” Je ne peux pas appeler les gens plus âgés par leur prénom, mais je peux vous appeler M. Danman. ” Celui-ci dit :” Ce sera bien ainsi. Je voulais juste te dire que je suis à côté, et que, si tu veux me parler, je suis habituellement dans mon garage. Nos garages sont mitoyens. Mais je ne désirais venir ici te rencontrer, car j’ai tellement entendu parler de toi.” Et, sur ces paroles, les deux amis se séparèrent, allant chacun de leur côté.

Plusieurs jours après, la curiosité de Mike prit le dessus. Il jeta un coup d’oeil vers la porte ouverte du garage de son voisin, M. Danman. Il s’avança pour voir à l’intérieur et vit M. Danman, en train de lire, assis au fond du garage, dans un fauteuil rembourré, le dos tourné à la porte. Sans se retourner, Henry Danman dit :” Est-ce que c’est M. Mike que je sens dans mon dos ?” ” Oui, M. Danman, c’est moi. Que lisez-vous ?” Aahh ! Viens voir !” dit Henry, en tirant un siège pour son jeune invité. “Laisse-moi te raconter mes voyages.” Et ce fut là que le lien se créa entre ces deux personnes. Il y avait longtemps que ce lien n’avait été créé. Car ils se trouvèrent ce jour-là, ainsi que tous les autres jours où Mike se rendait dans le garage de M. Danman et qu’ils se parlaient. Et il y avait même des jours où c’était M. Danman qui se rendait dans le garage de Mike pour écouter celui-ci lui raconter tous les merveilleux endroits que Mike avait visité sur sa bicyclette. Et ces deux personnes apprirent à se re-connaître une fois de plus.

Un jour, Henry Danman dit à Mike :” M. Mike, je veux que tu saches qu’il est très facile de te parler. Ce n’est pas comme si je parlais à un enfant.” Mike lui répondit :” Henry ( car il s’était habitué à l’appeler ainsi ), pourquoi pouvons-nous parler ainsi ensemble ? Comment se fait-il que nous soyons si bons amis ? Lorsque je parle de toi, tous mes amis me demandent pourquoi j’ai un vieil homme comme ami. Pourquoi est-ce ainsi ?” Henry regarda M. Mike et dit :” Je t’attendais depuis longtemps Michael. Je suis arrivé tôt. J’avais réservé cet espace pour toi, car nous avons été père et fils auparavant, seulement, M. Mike, les rôles étaient inversés à ce moment-là. Tu étais le père et j’étais le fils. Cette fois-ci, je joue le rôle de l’homme âgé. N’est-ce pas un jeu magnifique que nous jouons ? ” Mike ne savait pas trop que penser de tout ça, mais il savait, de quelque façon, que c’était vrai.

Le grand jour arriva ( bien trop tôt ), où Mike fut assez grand pour atteindre sans problème les pédales de sa bicyclette. Sa mère et son père s’en furent avec lui, dans la rue, pour le préparer au vrai voyage qu’il allait entreprendre sur sa bicyclette. Henry Danman suivait attentivement la scène, depuis son garage. Pour l’occasion, il avait placé son fauteuil près de la porte du garage. Il prit soin de n’en pas sortir, car sa place n’était pas dans la rue. C’était la place de la mère et du père de Mike. M. Mike se tenait fermement, maintenant, sur sa bicyclette, dans la rue. M. Danman observait les parents de M. Mike, courant près de M. Mike, retenant la bicyclette. M. Mike criait à s’en époumoner “Ne me lâchez pas ! Ne me lâchez pas !” Et ses parents disaient : “Ne t’inquiète pas, nous sommes là ! Nous sommes tout à côté de toi.” ” Ne me lâchez pas ! Ne me lâchez surtout pas !” “C’est amusant, n’est-ce pas ?” Et Mike répondait :” Oui, c’est amusant ! Mais ne me lâchez surtout pas ! ” Après plusieurs essais, les parents de Mike se relayèrent pour tenir Mike, chacun leur tour, d’un coin de rue à l’autre. À la fin de la journée, après le repas du soir, Mike retourna s’asseoir sur sa bicyclette. Il la regarda pendant un certain temps et décida de retourner dans la maison regarder la télévision. On aurait dit que sa bicyclette avait changé.

Quelques jours plus tard, les parents de Mike étaient à nouveau devant la maison, pour aider Mike à se promener à bicyclette. Sa mère lui dit :” Mike, n’aimerais-tu pas essayer tout seul ? ” “Ne me lâche pas ! Ne me lâche surtout pas ! ” Les parents de Mike étaient épuisés et ils lui dirent :” Si tu veux continuer, il faudra qu’on te lâche, ou alors, peut-être pourra-t-on continuer un autre jour ?” M. Mike prit une grande inspiration et dit :” Non, je pense que je suis prêt, mais ne me lâche que quelques instants ! ” Sur ce, Mike jeta un regard vers M. Danman. Henry souriait et il fit un clin d’oeil à Mike. Mike comprit qu’il était temps de passer à l’étape suivante.

Alors, les parents de Mike se remirent à courir à côté de la bicyclette. Cette fois, ils le laissèrent aller. M. Mike ne vit pas l’auto. Elle ne le tua pas, elle ne le blessa pas sérieusement. Mais, dans l’excitation du moment, Mike se retourna et dit :” Regarde maman, regarde papa, regarde Henry ! Je pédale tout seul !” C’est à ce moment que la voiture le frappa, car c’était dans le contrat. Mike n’a plus jamais fait de bicyclette. Mike ne s’est jamais fait assez confiance pour enfourcher aucune autre bicyclette. Il passa le reste de son enfance sans bicyclette. Mike continua de rendre visite à M. Danman, lui parlant encore régulièrement, pour un certain temps. Peu de temps après, Henry Danman déménagea. Toute sa famille déménageait, donc, lui aussi partait. C’était bien ainsi, car son contrat était complété.

Nous rencontrons M. Mike plusieurs années plus tard. Mike est maintenant un adulte. Mike vient de terminer une relation amoureuse qui n’était pas saine pour lui. Toute sa vie, Mike a éprouvé des difficultés dans ses relations amoureuses, car il fait un cheminement spirituel et il n’a pu trouver quelqu’un qui suive le même chemin. Mike a toujours pensé que, d’une certaine façon, il jouait un rôle et qu’il n’était pas lui-même. Mike se mit à la recherche de vérités plus élevées pour trouver son Soi Intérieur. Mike devint un chercheur. Nous voyons maintenant Mike comme un être merveilleux, instruit, quelqu’un qui rend souvent visite à des clairvoyants et des guérisseurs. Il a appris comment méditer jusqu’à cinq heures d’affilée et il sent qu’il paie sa dette. Il sent qu’il fait son travail et se considère comme quelqu’un ayant une haute spiritualité. Mike sait pourquoi il est ici, il est ici pour travailler avec les autres, cependant, il ne se sent pas prêt. Mike s’est trouvé un emploi où il est régulièrement en contact avec plusieurs personnes. Il travaille sur des ordinateurs dont se servent les banques, c’est son travail. Tout le monde aime Mike. Lorsqu’il arrive dans une banque, tout le monde sourit. Il se rend bien compte que, quelques fois, il n’est pas là seulement pour réparer des ordinateurs, mais pour parler aux gens, car il a de merveilleuses histoires à partager. Mais, il arrive souvent que Mike écourte ses conversations, car aussitôt que l’ordinateur est réparé, il s’en va.

Revenons maintenant au moment présent. La race Humaine en est arrivée à ce changement d’énergie. Comme plusieurs d’entre vous, Mike se sent souvent très, très frustré et il médite souvent pour voir ce qui ne va pas. Même s’il est parfaitement capable d’atteindre cet état méditatif, il semble que ce soit disparu à présent. Il ne ressent pas la présence de ses guides. Il ne ressent pas ce soutien qu’il avait habituellement autour de lui. Mike avait même commencé à écrire et maintenant l’inspiration semble perdue. La connexion n’est pas là. Mike devrait se sentir anxieux, mais il ne l’est pas. Il se rappelle le jour où il est allé voir sa bicyclette magique, dans le garage et qu’il se rendit compte que la magie ne se trouvait pas dans la bicyclette. Il sent que tout est bien, ainsi, mais il n’est pas certain de la direction que tout cela va prendre.

Mike commence à éprouver des difficultés à faire son travail. Peu de temps après, il est sans emploi. Si on regarde d’une perspective plus élevée, il est facile de voir que le travail de M. Mike ne correspondait plus à son taux vibratoire. Il était important, pour lui, de changer son environnement, car ses vibrations avaient changé, donc, il a changé sa relation avec toute chose et toute personne autour de lui. M. Mike était un guérisseur. À un certain moment il fut très démuni. Il se sentait abandonné et sans appui. Il croyait ne pas avoir de valeur, car il n’était plus réparateur d’ordinateurs. Il ne portait plus cette étiquette. Il n’avait plus cet espace où se rendre tous les matins et il se sentait seul. C’est à ce moment-là que Mike est retourné dans son garage. Il décida de faire quelque chose de différent et il prit un fauteuil et s’assit. Ses pensées l’amenèrent immédiatement à son ami Henry Danman. Il trouva étrange qu’il n’ait plus pensé à lui durant plusieurs années. Il se rappela peu à peu toutes les choses qu’Henry Danman lui disait lorsqu’il était enfant. Et même si Henry Danman lui parlait par énigmes et lui contait des histoires qu’il ne pouvait pas comprendre, il sentait à présent qu’il commençait à comprendre ce que son ami voulait dire. Il passa beaucoup de temps, assis dans ce fauteuil, se rappelant le temps passé avec son ami ainsi que les histoires qu’ils avaient partagé.

L’énergie de Mike commença à changer. Il le sentait très bien. Il savait qu’il avait quelque chose à faire et qu’il ne devait plus rester assis dans ce fauteuil, dans ce garage. Il y avait des choses à faire. Il rentra dans la maison, prit le téléphone et commença à faire quelques appels. Mike devint le guérisseur qu’il avait toujours été. Mike commença à se créer un espace pour lui-même et, peu de temps après, il commençait à parler devant de nombreuses personnes. Mike écrivit un livre sur la façon de changer sa propre vie. Celui-ci s’intitulait simplement “Henry Danman”. M. Mike se mit à l’oeuvre dans toutes les sphères de sa vie. Et, même s’il était mort de peur, il s’acheta une bicyclette. Et l’ironie fut qu’au moment même où il enfourcha sa bicyclette, il savait déjà comment s’y prendre. Plusieurs jours plus tard, il a finalement fait une chute en vélo, mais il se releva, brossa un peu ses vêtements, rit de la simplicité de la chose et continua sa promenade. M. Mike a fait une différence sur cette planète et continue encore à faire son travail.

Et après tous ses succès, vint un jour où il parlait avec sa mère au téléphone. Il dit :” Maman, je sais que tu te r-appelle le jour de l’accident. Cela nous avait tous transformé. ” Il dit :” Henry était là, observant toute la scène.” Et elle lui dit :” Qui est Henry ?” M. Mike lui dit :”Henry était celui qui m’appelait tout le temps M. Mike. Henry est le vieil homme qui habitait à côté de chez nous, et était toujours dans son garage”. Sa mère lui dit :”Ce sont les Smith qui vivaient là. Il n’y avait pas de Henry.” Il dit :”Bien, alors, ce devait être un de leurs pères, ou quelqu’un d’autre, car il a vécu là pendant des années.” “Non, il n’y avait pas de vieil homme dans cette maison. Nous connaissions tous les gens qui habitaient là. Les Smith étaient de bons amis à nous”. Mike déposa le combiné et, à ce moment-là, il entendit sa propre voix intérieure, dans sa tête. “M. Mike, je suis là. Je me tenais à côté de toi, ce jour-là, je tenais la bicyclette. Tu n’as jamais été vraiment en danger. Je ne t’ai jamais laissé. Je suis toujours avec toi et le serai toujours, car cela fait partie de notre contrat. Merci de m’avoir laissé jouer mon rôle.”

 

_________________________________
Chers amis, ayez le courage de faire le pas suivant. Le moment présent est un moment spécial, que vous avez créé. Faites ces appels téléphoniques. Enfourchez votre bicyclette et ayez le courage de tomber. Vous n’êtes jamais vraiment en danger, car nous sommes à vos côtés. Vous serez étonnés de l’espace où vous tomberez, mais il faut que vous ayez le courage de vous placer en position de chute. C’est un très grand honneur, pour nous, d’être à vos côtés en ce moment. C’est un très grand honneur d’être avec vous durant ces brefs intermèdes. S’il-vous-plaît, rappelez-vous que nous sommes souvent dans vos rires, car c’est souvent par eux que nous vous touchons. Comprenez aussi qu’en vous rassemblant en tant que famille spirituelle et en vous connectant, vous nous attirez aussi, vous avez fait l’inverse, toutes ces années. Voici comment cela fonctionne : “Ce qui est en-dessous est comme ce qui est au-dessus”. Vous avez créé ceci vous-mêmes, avec nous. Et nous vous en remercions. Nous allons maintenant sécher les larmes que vous avez partagé avec nous.

Il est temps de conclure. Nous sommes honorés d’avoir pu jouer en votre présence aujourd’hui. Nous ne pouvons vous dire à quel point vous nous touchez, car vous ne nous donnez pas seulement des rires. Vous nous donnez votre coeur. Nous partageons le même coeur. Et nous sommes honorés d’être en présence des anges humains qui font une différence. Nous vous remercions du fond du coeur de prendre votre pouvoir. Espavo, chers amis, espavo.

C’est avec le plus grand honneur que nous vous demandons de vous traiter mutuellement avec respect, de jouer et de vous nourrir mutuellement et rappelez-vous que nous sommes toujours à vos côtés.

Le Groupe

 

 
 

Le reste de l’histoire

Lors du colloque sur la Maîtrise du Soi, nous avons fait un exercice ayant pour but de ressentir ce que nos guides ressentent. Les personnes du groupe furent placées par paires et une des personnes de ce tandem jouera le rôle de “l’humain” derrière le voile, tandis que l’autre assumera le rôle de “l’Ange-Guide”. Les humains portaient un bandeau sur les yeux et les guides devaient amener les humains à expérimenter ce que les guides voulaient leur dire ou leur montrer. Quelques-uns des guides tenaient leur “humain” par le bras. Certains ne disaient rien du tout et ne travaillaient que sur le senti d’énergie en face d’eux pour encourager les humains à se diriger dans telle ou telle direction. Quelques-uns murmuraient à l’oreille de leur humain, pour leur faire savoir de quel côté tourner et leur indiquer les points d’appui. Nous avons laissé les guides choisir leur propre façon de diriger leur humain et nous nous sommes rendus compte que chacun le faisait de manière légèrement différente. Le but de cet exercice était de voir si les guides réussissent à passer un message aux humains par l’expérience, un peu comme nos anges-guides nous aident.

 

Dans son message, le Groupe a souvent fait allusion à un incident particulièrement magnifique, qui a eu lieu durant cet exercice. Un homme a décidé de guider son humain sans la toucher. Le jour précédent, ces deux personnes avaient fait plusieurs exercices ensemble, et il y avait donc déjà une relation de confiance qui s’était établie Plutôt que de la toucher pour la guider, il marchait à côté d’elle et lui disait de monter ou de descendre, de tourner à gauche ou à droite. Lorsqu’elle avait peur, il murmurait à son oreille, d’une voix pleine d’amour :” Je suis juste ici.” Il était très difficile, pour elle, de faire le parcours, car elle sentait que son guide était à une certaine distance d’elle, qu’il n’était pas tout près. Il y a une petite estrade à Attleboro et plusieurs guides ont dirigé leurs humains sur cette estrade pour l’expérience . Cette estrade n’est qu’à environ trente centimètres du sol, mais quand vous avez les yeux bandés, cela semble être une montagne. L’homme, dont je viens de parler, a dirigé son humain sur l’estrade, ce jour-là. Il fut très difficile, pour cette femme, de monter sur l’estrade, mais lorsqu’il la ramena sur le rebord et lui demanda de redescendre, elle était morte de peur. Je me tenais près d’eux et je pouvais voir qu’elle tremblait. Il aurait pu la toucher légèrement, pour lui donner la stabilité dont elle pensait avoir besoin, mais il ne le fit pas. Ce maître-guide ne l’a jamais touchée. Il se tenait près d’elle, lui donnant des instructions sur le pas qu’elle était sur le point de faire. Elle est restée très longtemps immobile. Lui, se tenait près d’elle, lui donnant confiance et murmurant à son oreille :” Je suis juste ici.”

Je peux vous assurer que j’ai pleuré lorsque je l’ai vu redescendre de l’estrade toute seule. Elle était épuisée, mais tellement heureuse d’avoir réussi à franchir cet obstacle, les yeux bandés, sans que personne ne lui tienne la main. Ce que son guide lui a offert ce jour-là, c’est l’opportunité d’expérimenter son propre pouvoir. Il est important de se rappeler que si elle avait perdu l’équilibre, il l’aurait attrapée immédiatement. Elle n’était jamais vraiment en danger.

Nous vivons présentement un temps merveilleux de vibrations plus élevées, sur cette nouvelle planète Terre et nous avons présentement beaucoup plus de prise sur notre pouvoir. Nos guides se retirent quelque peu, pour nous permettre d’expérimenter ce pouvoir. Nous ne sommes jamais vraiment en danger. Le Groupe le répète souvent dans ce channelling : “Nous sommes à vos côtés, juste à vos côtés.”

Bons baisers et encouragements amicaux.

Gardien de l’Epée

 

Copyright 1999 Steve Rother.
Cette information peut être librement diffusée, totalement ou en partie, à condition de l’être gratuitement et que cette note y soit incluse. En utilisant une version partielle ou éditée de ce matériel, veuillez s’il vous plaît établir clairement qu’il s’agit d’une version éditée et renvoyer le lecteur à la version complète originale à l’adresse suivante: http://www.espavo.org/beacons/index.shtml. D’autres informations de Steve Rother et du Groupe peuvent être trouvées sur le site web: http://www.espavo.org ou chez Lightworker, au numéro de tél. USA (858) 748 5837. Lightworker est une organisation à but non lucratif, dont le but est de diffuser la Lumière. Si cette information trouve un écho en vous et si vous souhaitez en savoir davantage sur Steve et le Groupe, vous pouvez le faire à l’adresse suivante:
http://www.espavo.org/beacons/index.shtml ou http://www.espavo.org